La publicité et les jeunes : un mal nécessaire?

Capture d’écran 2013-02-05 à 19.19.09
Parce ce que « all battles have been won » difficile de critiquer le statut de la femme en 2013. Les messages rétrogrades se trouvent déjà ironiques, alors comment critiquer quelque chose de laquelle on rit? Vaut mieux rire de nous même à tort d’avoir même pensé à critiquer une caricature. Bref, dans le bombardement de messages contradictoires des Mass médias, on nous envoie l’image de la femme forte, carriériste, intelligente, sexy et évidemment de « puissante » consommatrice. On nous vend la cause du féminisme à tord et à travers. Du même coup, les publicités font l’effet d’un plus grand clivage entre les sexes ayant pour résultat d’accentuer les stéréotypes dans la société.

Selon une étude française réalisée en 2012 par Junior Connect, 56 % des garçons se voient riches, célèbres, et convoitent un métier intéressant, tandis que 44 % des filles prévoient avoir une famille heureuse, se sentir bien dans leur peau, ainsi que d’être utiles aux autres. Les jeunes filles s’avèrent également à être plus studieuses, soignées et timides. Cette étude peint le portrait de 14,4 millions de jeunes en France âgés entre 1 et 19 ans.

Les divergences d’intérêt se font toutes aussi marquantes avec la télévision « les garçons préfèrent les émissions de sports et de sciences tandis que les filles préfèrent les émissions de musique, de télé-réalité et de coaching ».

Pas surprenant que la même étude révèle les jeunes filles comme plus angoissées, plus pessimistes recherchant un besoin plus important d’être rassurées. Les Mass médias par l’entremise de publicités créent des besoins par des stéréotypes et des idéaux de beauté ou de succès (qui habituellement vient avec la beauté). Les besoins créent une forme d’insécurité, qui se règle par le rapprochement de cet idéal, soit par du court terme : la consommation.

Or, si l’espoir semble perdu dans ce constat de modernité du 20e, le clivage semble s’estomper dans la pratique d’Internet chez les jeunes. En effet, les comportements des filles et des garçons se rencontrent en terme de sociabilité, de curiosité, d’énergie, mais surtout dans les comportements sur la Toile. Garçons ou filles, 90 % des jeunes entre 13 et 19 ans se connectent chaque jour à Internet pour des activités relativement similaires.

Cette recherche révèle la vraie volonté des filles, et telle que l’étude le démontre, qui au fond ne s’avère pas si différente de celle des garçons. Internet offre un consensus reflétant une réalité que les Mass médias s’interdissent toujours de concéder.

Avec son vaste réseau de possibilités, Internet offre un pouvoir indéfini de s’informer, s’impliquer, critiquer, apprendre et se découvrir en toute intimité. Internet donne voix égale à tous et offre la possibilité de rechercher les messages plutôt que de les recevoir.

Or, il en est tout autrement dans la réalité.

Les entreprises accroissent de plus en plus leur part de marché avec la performance de leurs activités sur Internet. Par conséquent, les internautes sont plus que jamais exposés aux messages publicitaires et deviennent les cibles bien étudiées des stratégies de marketing : « Internet permet de connaître les parcours types réalisés et il est possible de déduire de ces parcours les centres d’intérêt majeurs des visiteurs du site et, dès lors, de servir un contenu publicitaire en phase avec leurs centres d’intérêt tels que déduits du modèle statistique ».

De ce fait, le transfert des Mass médias sur la Toile impose aux consommateurs ce qu’ils devraient chercher, penser et consommer. Internet n’est plus longtemps un terrain de liberté, mais davantage le terrain parfait pour diffuser encore plus de publicités stéréotypées à « l’image du consommateur cible », accentuant une fois de plus la large dissémination des femmes et des hommes.

Heureusement, un site Internet permet désormais de bloquer les bannières, les pop-ups et les publicités de tout site Internet (Facebook et Youtube inclus). Une installation gratuite en deux clics permet de protéger votre vie privée sur Internet et de contrer aux stratégies de marketing web.

Faites de vous un consommateur intelligent et libre, cliquez sur le lien suivant : http://adblockplus.org/fr

Si l’étendu d’Internet peux permettre aux jeunes de ne pas tomber dans le panneau et d’atténuer les stéréotypes hypersexuels en s’offrant le luxe d’une liberté des moins capitalistes, espérons que son accès demeure du moins libre et sain.

Jessika-Kina Ouimet

Références :

http://www.journaldunet.com/ebusiness/le-net/differences-entre-garcons-et-filles-sur-internet-0113.shtml

http://fr.scribd.com/doc/121958938/Junior-Connect-2013-pptx

http://www.foruminternet.org/institution/tribune/internet-et-la-publicite-un-media-parmi-d-autres-3026.html

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s